vendredi 26 juillet 2013

Fête de lutte au Lac des Joncs – 28.07.2013

Dimanche prochain aura lieu la traditionnelle fête alpestre de lutte suisse au Lac des Joncs. Durant toute la journée, les athlètes se battront dans la sciure, mais il y aura également de l’animation folklorique et des stands pour se restaurer. Mais qu’est-ce qu’est véritablement ce sport typique de la Suisse mais si peu connu en Romandie. Les paragraphes suivants donnent un aperçu des notions fondamentales de ce sport.

La lutte suisse en bref
Tout d’abord, la lutte suisse (Schwingen) est une variante populaire suisse de lutte à la culotte qui se pratique en plein air, sur des zones circulaires couvertes de sciure de bois. Elle est qualifiée, avec le hornuss et le lancer de la pierre d'Unspunnen, de sport national
La lutte suisse se pratique avec une culotte en toile de jute, sorte de bermuda large avec une partie basse retroussée (« canons »), munie d'un ceinturon et portée sur les vêtements. Selon les règles en vigueur depuis la création de l'Association fédérale de lutte suisse, la passe (Gang) dure de cinq à huit minutes et la finale de dix à vingt minutes.
Une compétition de lutte, connue sous le nom de « fête de lutte », est divisée en deux phases : le championnat (passes 1 à 4) et le championnat des couronnes (passes 5 à 6) ; les deux meilleurs sont qualifiés pour la finale (Schlussgang) après cinq passes. À la Fête fédérale de lutte suisse, les lutteurs effectuent une première série de quatre passes puis une deuxième série de deux passes (chacune étant éliminatoire) avant les deux séries attribuant les couronnes et le titre de « roi de la lutte ».
Au niveau des adultes actifs, il n'existe aucune catégorie de poids ou d'âge. Pour les jeunes lutteurs en revanche, les compétitions répartissent les participants en catégories par année de naissance (par exemple 1990-1991).

Le respect des traditions
Au début d'une passe, les lutteurs se saluent en se serrant la main, puis prennent la position de départ qui consiste à empoigner du ceinturon de l'adversaire avec la main droite, au niveau du dos, et à agripper son canon droit avec la main gauche. Les lutteurs se mettent ensuite en place pour la passe en collant leur menton sur l'épaule de l'adversaire. Contrairement à la lutte gréco-romaine, ils doivent toujours avoir une prise sur la culotte de leur adversaire. Ils essayent alors de le jeter à terre, les omoplates ou les trois quarts du dos plaqués au sol. Une cinquantaine de mouvements sont possibles — portant des noms tels que Kurz, Übersprung, Brienzer, Hüfter, Buur ou Wyberhaagge — et se divisent entre la technique debout et la technique au sol.
La passe se termine par la victoire de l'un des deux lutteurs ou à la fin du temps règlementaire (variable selon la compétition) ; elle est déclarée nul (gestellt) dans ce dernier cas. Après la fin de la passe, le gagnant ôte traditionnellement la sciure accrochée sur le dos du perdant.

Rendez-vous à tous au Lac des Joncs dimanche prochain pour découvrir ce sport typique suisse ! Ambiance folklorique et conviviale assurée !

Plus d'information: Traditionnelle Fête Alpestre de Lutte Suisse

Carina Yerly

Aucun commentaire: