vendredi 29 avril 2011

HIGHLIGHT dans ma vie de bonne fribourgeoise terrienne bien de chez nous

Quelques minutes d'une tension très perceptible, pas un son, des cartes qui vont - viennent au milieu de la table….. et pfouh….Tout le monde se relâche, "batoille", boit un coup, bouge, fait quelques reproches ou jubile de sa dernière réussite et ça repart pour un tour dans un silence de plomb!

Je n'y comprends rien de leur charabia! Nel, Atout, Bourg…Poutz
…et leurs bizarres calculs sur leur ardoise!

A près de 45 ans, la fille de bistrotier ne sait toujours pas jouer aux cartes!! Il y a urgence, que ferais-je au home où j'ai rendez-vous avec mes copines dans 2-3-décennies!… Elles savent toutes super bien Jasser, chibrer, stöcker…..! Et ben moi, je ne veux pas tenir "la chandelle"!

Voilà qu'un jour, dans une buvette de montagne proche des PACCOTS, par une grise journée de printemps, mes amies, courageusement, patiemment décident de m'apprendre à jouer aux cartes…

Je n'y crois pas, c'est fichu, bien trop compliquer pour moi!
Et bien non, mes nanas ne lâchent pas le morceau et comme de vrais coachs continuent semaine après semaine, mois après mois à m'expliquer, me conseiller et même me féliciter… qui l'eu cru?

En tout cas pas moi!

Il a bien fallu un quatrième membre assez patient pour ma formation, nous l'avons trouvé et malgré une vie bien mouvementée nous tentons de passer quelques soirées cartes qui incluent un bon repas, un bon petit vin, un tas de douceurs et c'est la fête!

Chez nous pas de silence, Monsieur le bourg, Madame la Dame et Monsieur le Roi sont, eux, bien là…. Au milieu de gros rires…

N'apprend t'on pas mieux dans la joie et la bonne humeur!

J'entre dans ma troisième année de formation, ce sera sûrement la plus difficile car il faudra bien que je devienne plus subtile dans mon jeu, sinon seront-ils assez patients pour encore supporter leur élève. Je me demande si en fin de formation je recevrai mon brevet mais une chose est sûre me voilà une fribourgeoise à part entière. Il me manquait quand même quelque chose d'important pour porter fièrement le drapeau noir et blanc de FRIBOURG REGION.

Notre joyeuse équipe s'est donné le nom loufoque de "Ceux qui ne valent rien"! (qui pourtant s'apprécie tant) issu de l'un de nos multiples délires.



Merci à Corinne, Nicole et Thierry.

Catherine Nicolet

2 commentaires:

Corinne a dit…

peut-être pas de brevet au final mais un véritable et authentique lien d'amitié. C'est aussi çà les cartes en terres fribourgeoises

Nicole a dit…

Bravo pour ta tenacité. Nos futurs camarades de home auront une adversaire de taille, c'est sûr. Et cette fois on peut le chanter : "Elle est des nôôôôtreeees..."