jeudi 27 novembre 2008

„La Grande Lune“ de Niki de Saint Phalle

Lors d’une visite au Musée d’Art et d’Histoire de Fribourg (qui se trouve dans le quartier de la Cathédrale, au début de la rue de Morat, juste après le couvent des Cordeliers), ne manquez pas de vous rendre dans les jardins attenants. Cet endroit magnifique, qui donne sur la Sarine en contrebas, abrite l’étonnante sculpture de Niki de Saint Phalle „La Grande Lune“.

Pour ma part, je m’y rends régulièrement lorsque j’éprouve le besoin de me soustraire (momentanément!) au rythme trépidant de la ville.

La parfaite harmonie de la sculpture avec son environnement, ses couleurs roboratives, la douceur du profil féminin tournant son regard vers les étoiles (son paradis perdu …) font que nous sommes emportés et que notre âme adhère sans réserve à la beauté saisissante et mystérieuse de l‘oeuvre.

Entouré d’une telle atmosphère de paisibilité, loin du bruit et de l’agitation, une paix sereine nous envahit et nous apporte, tel un baume bienfaisant, l‘apaisement qu‘appelait notre âme fatiguée.

On quitte cet endroit à regret, mais rasséréné et prêt à affronter l‘animation de la cité toute proche …!

Gilbert

Aucun commentaire: