vendredi 21 août 2015

Là Haut sur la Montagne… ou vue sur nos toits


Comme le dit la chanson de l’Abbé Bovet: « toit de bardeau » - Le bardeau, peut grossièrement être comparé à une « tuile en bois ». Il est plus épais que le tavillon. La différence entre les deux est parfois difficile à apprécier : Les bardeaux se posent aussi en façade. On parle alors plus volontiers de tavillons.


Les tavillons sont souvent en épicéa (Fribourg) ou en mélèze (Valais). Vous voyez ces magnifiques chalets d’alpages rénovés en notre belle région de Fribourg ? Hé bien, c’est l’œuvre de nos tavillonneurs. Tavillonneur, c’est avant tout une passion, un véritable mode de vie. Qu’ils soient à l’origine ébénistes, charpentiers, bûcherons, bergers ou paysans, ils partagent tous l’amour du bois. On les appelle parfois "les marins des montagnes", car les chantiers se trouvent souvent dans des alpages difficiles, que l’on ne quitte pas si vite. Les tavillons sont tous fendus à la main, sans aucune machine, comme dans l’ancien temps. Le tavillonneur choisit ses bois « sur pied». Il prend soin de prévoir l’abattage de fin novembre à début mars, lorsqu’il n’y a plus du tout de sève dans l’arbre, ainsi le bois ne se déforme pas.

C’est principalement contre les façades que le tavillonneur a l’occasion de donner libre cours à son sens esthétique (croisillons, soleils, arrondis, tavillons à découpe, lignes ondulées, etc...).

Le métier de tavillonneur ne s’apprend dans aucune école : c’est uniquement oralement et par la pratique qu’il transmet son savoir-faire ancestral sur les propriétés du bois, la manière de le fendre pour confectionner les bardeaux et la technique extrêmement raffinée de mise en place des bardeaux sur la charpente.


Depuis maintenant plusieurs années, on remarque que de plus en plus de toits en tavillons/bardeaux se construisent alors que cette technique tombait en désuétude faute d’artisans et de demandes il y a trente ans. La principale raison est certainement la recherche de l’authentique et de la préservation du patrimoine. Les nouvelles valeurs du développement durable et la protection de l’environnement jouent aussi un grand rôle dans ce renouveau.

Vous êtes intéressés par un chalet « à l’ancienne » mode vintage ? Vincent Gachet a entièrement renové sa maison à Cerniat en tavillons. C’est un petit bijou à découvrir…

FRIBOURG REGION

Passe-moi les jumelles

www.artisanat.ch

Marielle

Aucun commentaire: