vendredi 20 juillet 2012

La motivation : le plaisir !

Yes, deux jours de congé et la météo s’annonce parfaite pour une virée en montagne avec les enfants.
Départ le mardi soir pour rejoindre les prés d’Albeuve où mon oncle nous propose d’installer les tentes près de son chalet. Que l’aventure commence !

Pendant qu’on allume le feu, les enfants vont chercher des branches pour griller les fameux cervelats, car en Suisse pas de camping sans cervelat. C’est également les enfants qui installent le campement. Le nœud dans le sac de couchage des mamans, ça aussi ça fait partie de l’aventure !

Mercredi 9h00. Oups la nuit nous a semblé courte entre les chuchetements des enfants qui s’amusent à se faire peur et les cris de la famille renard qui vaque à ses occupations ! Croissants frais et jus d’orange au petit déjeuner – ça c’est du camping de luxe – et tout le monde met le turbo pour partir à l’ascension de la Dent de Lys.

 Mercredi 11h00. Le soleil tape et la montée attaque dure dès le début. Pour rejoindre le sommert, mon oncle nous a conseillé un itinéraire qui évite la partie la plus escarpée du sentier. En route nous rencontrons une randonneuse nous raconte qu’elle vient de voir un troupeau de bouquetins.  Il n’en faut pas plus pour attirer les enfants et changer nos plans. 

Je crois que l’important quand on part en montagne avec des enfants, c’est de tenir compte de leurs désirs et de leur plaisir. L’ascension de la Dent de Lys ça sera pour une autre fois !  Et comme la montagne appartient à ceux qui se lèvent tôt, le départ sera fixé à 7h00, pas plus tard:
Cervelat grillé
La réserve naturelle de la Dent de Lys
Au retour, une turbosieste s’impose avant un plongeon dans la piscine ! 


Christiane Delabays

Aucun commentaire: