jeudi 25 août 2011

A la recherche des sept nains !

Avec deux enfants en bas âge, je suis toujours à l'affût de jolies places de jeux et en voici une que je fréquente parfois.

Vous vous rendez près de Romont, à la montagne de Lussy et là, après la place d'armes de Drognens, sur la butte à votre gauche, il y a une petite place pour garer la voiture à l'entrée de la forêt.

Nous marchons donc dans les bois et avons le plaisir de déguster de petites baies sauvages, comme les fraises, les mûres et les framboises. Ma petite fille de 2 ans a ainsi découvert pour la première fois le goût des mûres et n'a pas cessé d'en redemander.

Après une petite marche de 25 minutes en comptant les arrêts "cueillette et dégustation", nous passons devant la cabane de la mycologie (cabane de Boulogne) où une jolie place de piquenique ombragée nous permet de nous abriter du soleil brûlant. Et là, à la sortie du bois, il y a une jolie place de jeux pour les enfants, 2 petites cabanes pour raconter l'histoire de Blanche-Neige, des balançoires qui supportent même un adulte, un tape-fesses, des animaux à ressort, une place pour jouer au ballon, une grande table de pique-nique non ombragée, et même une tyrolienne où ma grande fille a passé la plupart de son temps. Le coup de cœur de ce lieu est une magnifique vue sur la ville de Romont et les Préalpes qui vous laisse un souvenir inoubliable.

Installée sur notre grande couverture, grignotant de bonnes choses, nous contemplons ce splendide paysage. J'avais réservé des pommes pour le dessert pour continuer l'histoire de Blanche-Neige et nous sommes retournées paisiblement à la voiture en fredonnant la rengaine des sept nains : Hé Ho Hé ho on rentre du boulot, hé ho…


Au plaisir de vous y rencontrer, mais je n'accepterai aucune pomme d'un étranger

Sandra

Pour la location de la cabane de la mycologie (40 – 50 places) :

Tél. 026 652 90 90

Sandra

mercredi 17 août 2011

Un peu de ski nautique pour terminer la semaine…



C’est comme ça que ma semaine s’est terminée ! Grâce aux bonnes idées de mes collègues, c’est à Estavayer-le-Lac que la sortie estivale de l’UFT s’est déroulée. Nous avions le choix entre un tour guidé de la ville d’Estavayer-le-Lac ou quelques tours en ski nautique dans le lac. Mon choix a été vite fait. Aimant l’eau depuis toujours, j’ai opté pour l’activité plus ludique.

Rendez-vous prévu à la nouvelle plage vêtu de nos maillots de bain ! Tout de suite, les novices ont besoin d’être rassurés par ceux qui ont déjà testé… « Mais, il faut se tenir comment ? », « si on tombe au milieu du parcours, on doit rentrer à la nage ? », « ça fait mal quand on tombe ? », etc,etc.

Personnellement, j’avais déjà fait l’expérience en 6ème primaire lors de la course d’école. Je me souviens avoir réussi à faire plusieurs tours à la suite mais bon, c’est vieux et… le stress commence quand même à se faire sentir. Pas question de montrer mon stress à tout le monde, je m’arrange pour faire passer tout le monde avant moi. Je m’instruis de la technique de ceux qui réussissent et mon tour arrive gentiment.

« Mettez-vous accroupi, tendez les bras et quand vous êtes prête on y va ! » me fait le gentil jeune homme d’alpha surf. Bon ben, plus le choix, je fais ce qu’on me dit ! C’est parti ! L’arbalète (oui, ça ressemble joliment à une arbalète des remontées mécaniques de nos montagnes) me tire droit dans le lac. Le conseil était de se lever dès qu’on se sent à l’aise avec la mécanique. Mais coup de panique je crois que je me suis levée tout de suite ! Ce n’est pas grave, je suis toujours debout et en vie, ouf ! Le plaisir commence à prendre le dessus de la panique et ça y est maintenant je m’éclate ! Youh ouh ouh !

Je pense faire un deuxième tour directement mais non, une méchante vague décide le contraire et je me retrouve à l’eau ! J’enlève mes skis et n’étant pas loin du bord, je rentre à la nage. Je retrouve mes chers collègues sur la plate-forme et tout de suite nous nous racontons notre folle expérience ! J’entame directement un deuxième tour.

Nous terminons l’activité et notre collègue nous fait visiter sa magnifique maison (et sa terrasse magique) en nous offrant un délicieux apéro. Puis, tous nous nous rendons au restaurant des Lacustres pour goûter leurs filets de perche du Lac ! Finalement, les plus fêtards terminent la soirée au Ripper Bar alors que d’autres rejoignent leur lit douillet !

Anouk


vendredi 12 août 2011

Faire de beaux rêves dans la paille !

Vous aimeriez aller camper ce week-end en famille ou entre amis? Mais vous n’êtes pas confiant par rapport au temps ?! Ou alors vous ne faîtes pas confiance à la météo ?

Et bien! Allez dormir dans la paille ! Camper ou dormir dans la paille ramène les deux à l’idée ‘’d’aventure’’.












Dirigez-vous vers Giffers (en français Chevrilles) pour aller dans un petit coin tranquille ou règne le calme. Deux sympathiques hommes vous accueilleront à leur ferme des << Gourdiflots>>. Vous ne serez pas accueilli que par ces deux hommes mais en plus il y aura des chèvres, des lapins et tenez vous bien, des poules à POILS pour vous souhaiter la bienvenue dans leur joli petit coin.

Et si vous avez trop chaud pendant votre petit séjour à la ferme, aucun soucis, vous avez la possibilité de descendre vers la Gérine qui est à environ 5 minutes de marche. Tout dépend si vous coupez à travers ou si vous êtes plutôt du genre … prudent. Et allez faire une petite baignade !

A cette ferme, les hôtes vous préparent le petit-déjeuner le matin… avec bien entendu, les tresses fabriquées de leurs propres mains, le miel fait récemment. Ah oui ! Car ils fabriquent du miel eux-mêmes, si ce n'est pas beau ça.

Et si vous vous voulez un petit conseil, pour le diner ou alors le souper descendez au bord de la rivière et faîtes-vous des grillades. Que rêver de plus que d’entourer un beau feu avec sa famille ou ses amis, manger des grillades tout en écoutant le bruit de la Gérine ou les blagues des autres.

N’oubliez peut-être pas des lampes de poche pour remonter le soir vers la ferme. Là-bas, vous vous allongerez dans la paille, et vous dormirez comme des vrais petits nourrissons !


Alors ?! Elle n'est pas belle la vie dans la paille ?




Malvina