jeudi 11 novembre 2010

La fête du vin cuit à Grangettes

Un de mes rares samedis matin à dormir, j'ai préféré sortir des plumes pour commencer la journée alors que d'autre l'avait à peine terminée, en allant manger des tartines de moutarde de bénichon derrière le Gibloux, à Grangettes à la fête du vin cuit.

Ils ont voulu rester dans les traditions mais sans vache et sans fromage! Ni cloche, ni crème…. Une fête autour de fruits de chez nous. Ou plutôt du nectar qu'ils en retirent et qui porte l'étrange nom de: "vin cuit". Pourtant rien à voir avec le raisin. Il se fait principalement avec des poires et parfois des pommes.


Une magnifique construction, pour 4 jours de production et de fête. Âtre et cheminée, aucun détail ne manque.

Le remplissage de 4000 litres de jus, extrait de 5500 kg de fruits se fait avec un gros débit par un tuyau conséquent!

BLUP-BLUP! Comme dans l'antre des alchimistes, ça bouillonne, gentiment, longuement mais délicieusement.

Du jeudi soir au dimanche en fin d'après midi des bénévoles se relaient autour d'une bonne dizaine de magnifiques chaudrons dans lesquelles le jus s'épaissit petit à petit pour devenir un épais sirop brun foncé, utilisé dans diverses recettes régionales telle que tartes, moutarde de Bénichons et autres recettes ayant comme base le vin cuit.

Cet événement semble être un cœur qui bat pendant 3 jours au rythme des relèves des bénévoles et des joyeux fêtards dans ce joli village verdoyant.


Catherine A12

Aucun commentaire: