lundi 23 février 2009

Soirée raquettes… direction «Le Vuipay»

http://www.prealpes-sans-frontiere.ch/fr/navpage-PrealpesSansFrontiereFR-ChaletsFR-286170.html

Mon ami Philippe Gallaz alias Berger (http://www.zonoleberger.ch/) dessinateur bourré de talent et d’humour est en plein dans son élément. Sur un coin de table, il termine une dédicace pour Bernadette et François Liaudat les exploitants de la buvette et fromagerie d’alpage «le Vuipay» avec comme commentaire en phylactère «la raquette c’est bon pour les artères tché donc ! ».


Comme toujours une parole à double sens. Après les bienfaits de l’effort de la montée voici les bienfaits des mets du Vuipay. Pour certains c’est les macaronis du chalet pour d’autres la fondue moitié-moitié ou encore la fameuse crémeuse fondue au vacherin. Tout simplement divin !!!

Voilà Audrey, notre charmante hôtesse de la soirée qui arrive à nouveau. Vous prendrez bien un petit dessert ! Avec tous ces efforts on a bien mérité une petite douceur. La voilà qui arrive avec meringues, glaces, tarte au vin cuit. Que du bonheur ! Et pour finir un ch’ti café… et pour faire descendre le tout un petit digestif du coin.

Après ce menu « weight watchers » il faut songer à redescendre. Il est environ 23h00 et prenons congé de toute la super équipe de la buvette.
Mon pote Gégé me dit : «wouah après tout ça j’arrive plus à me baisser pour enfiler mes raquettes» C’est vrai qu’on a tous la peau du ventre bien tendu. Mais on n’a pas le choix faut bien redescendre… demain c’est boulot pour tous.

Il fait -5° et il neigeote gentiment. Quel hiver exceptionnel ! C’est vraiment magique ! La nuit est calme et le paysage est d’une beauté extraordinaire (oui oui même la nuit).
Nous arrivons tous à bon port au parking du Radzi et il est temps de nous dire au revoir. Quelle super soirée nous avons passé. Faut pas grand-chose des fois pour être heureux : une paire de raquettes, une chouette équipe et une bonne bouffe. Que du bonheur !

Christian Monney

jeudi 19 février 2009

Le sentier des caquelons ou la raquette … autrement!

Les soirs de pleine lune, les amateurs de raquettes sont de sortie.
De nombreux balisages sont réfléchissants. Et même sans lampe frontale, guidé par la lune, les parcours sont faciles à suivre.

Le week-end passé, nous nous sommes décidées pour le Sentier des caquelons, aux Paccots (sentier no 8, http://www.sentiers-raquettes.com/) afin d'atteindre la cabane du Vuipay.


Après la montée, une chaleureuse ambiance nous attendait dans la buvette! Aux odeurs de fondue, vin blanc et thé chaud (c'est à choix) s'entremêlaient les conversations et les rires des différents groupes. Certains avaient même réservé pour passer la nuit sur place.

Mais l'originalité du sentier des caquelons réside dans le fait que l'on peut redescendre en bob!
Et vive le plaisir de la glisse, retour en enfance garanti!
Petite cerise sur le gâteau, c'est à ce moment qu'il s'est mis à neigé ….

Corrine Bovet

vendredi 13 février 2009

Fitur Madrid / Promotion Fribourg Region

Du 28 janvier au 1er février 2009, les princes des Asturies ont inauguré la Foire Internationale de Tourisme (FITUR ) qui s’est déroulé à Madrid. Ce salon touristique est parmi les plus importants d’Europe et aussi une rencontre incontournable pour les pays d’Amérique latine.

La crise financière a été une des principales préoccupations des professionnels du tourisme venus cette année à Madrid.


Malgré cela, la foire a été très bien fréquentée. Les Ibériques adorent voyager vers de nouvelles destinations et les pays de proximité. Il faut noter au passage que les Espagnols présentent un intérêt tout particulier pour notre destination. Ils ne sont pas suffisamment informés sur notre région, mais connaissent et adorent nos produits : fromage de Gruyère, fondue et chocolat.
« Fribourg, premier Golf urbain de Suisse » a attiré plus d’un curieux au stand Fribourg Region. Si on consulte les statistiques, on constate que les nuitées espagnoles sont en hausse et on espère que ces prochaines années la progression continuera.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir à notre stand, Monsieur Jean-Philippe Tissières, Ambassadeur de Suisse à Madrid, ainsi que son épouse Selma, Fribourgeoise d’origine. Il nous a félicité pour notre présence et avons partagé en sa compagnie un apéritif de presse.


Maria Muniz

lundi 9 février 2009

Brrrrrrrrrr…. Quel hiver!

- 8°, - 10°, - 5°, oh! ça se réchauffe, - 3°, - 2°, et bien non, ça repart de plus belle. -9, -7…

WOUAW QUEL HIVER

Digne de notre enfance ou même de celle de nos ancêtres. Des enfants heureux pour qui le chemin de l'école est une merveilleuse place de jeu, sur laquelle les minutes ne comptent plus….oubliés les devoirs et les repas!

CONGE? FANTASTIQUE !

Les plaisirs de l'hiver continuent de me réjouir.


Allant de la bonne fondue au vacherin fribourgeois avec pommes-de-terre dans une buvette de montagne après une marche nocturne et avant une descente endiablée entre brouillard, flocons et cris de mes joyeuses comparses.




Passant par une simple balade au bord du lac de la Gruyère déjà bien gelé, sur lequel le lancer de cailloux sous un magnifique soleil procure une joie immense aux plus jeunes, essayant de deviner si oui ou non la glace cèdera et quel sera la qualité du plouf dans l'eau!




Finalement une saison hors pair pour le ski à deux pas de chez nous.




Oh ! N’oublions pas les quelques malchanceux que la route a rejeté sur les bas côtés et ceux qui ont trouvé l’atterrissage forcé sur le postérieur fort peu agréable. Les plaques de glaces s’en sont données à cœur joie pour surprendre même les plus prudents.

ET CA CONTINUE !

Quelle ne fut pas ma surprise de voir plus de 20 cm de neige tombé durant la nuit
du 7 au 8 février, alors que je venais à peine d’émerger du sommeil du juste.

ET SI VOUS VENIEZ Y GOUTER !

Catherine Nicolet

La fondue, la vraie!

Quand je me retrouve avec quelques personnes venant de l’extérieur de notre beau canton, la première chose qu’il leur vient à l’esprit c’est „la bonne fondue “! Mais quels sont les secrets de la fondue ?
D’abord, vous avez la fondue au Vacherin, une fondue qui se fait avec de l’eau… et non du vin ! Cette fondue fribourgeoise se mange tiède et à la réputation d’être difficile à faire car elle « tranche » (quand la graisse se sépare du fromage) facilement si votre fondue subit trop d’émotion… par exemple quand il y a un changement de température trop brusque…
Pour ne pas la rater suivez la recette originale et vous n’aurez aucun soucis.
http://www.fribourgregion.ch/fr/navpage.cfm?category=GastroFR&subcat=RecipesFR&id=179585

La 2ème sorte de fondue que vous avez dans tous les restaurants de Fribourg c’est la fondue « moitié-moitié » Comme son nom l’indique, moitié Gruyère, moitié Vacherin. Elle se mange très chaude, avec du vin blanc, de l’ail et … selon les goûts avec un peu de Kirsch (ce qui rend la fondue plus digeste…) Chaque Fribourgeois a sa propre recette avec ces petits trucs et astuces pour la rendre exceptionnelle… Mais sur notre site, vous trouverez la recette de base pour la fondue moitié-moitié :
http://www.fribourgregion.ch/fr/navpage.cfm?category=GastroFR&subcat=RecipesFR&id=179405
Et vous quels sont vos conseils pour réussir une vraie et bonne fondue ?

Avec le temps qu’il fait ces jours, c’est la période idéale pour en manger alors à vos fourneaux ! Et comme on dit chez nous « La fondue crée la bonne humeur ! » Bonne soirée à vous !
Jeanne Simon